Pour la première fois et pour notre bonheur, les Concertini se déplacent à « l’hôtel Les Bories ». En plus de l’hospitalité légendaire de la maîtresse des lieux, Françoise Gallon, nous bénéficierons de la présence d’une révélation du monde de l’opéra, Hélène Carpentier, premier prix du concours « les voix nouvelles 2018 ». Après son apparition fort attendue dans « Musiques en Fête » aux Chorégies d’Orange, Hélène nous   promet un récital haletant et jubilatoire qui permettra de mesurer ses formidables capacités vocales. Elle se propose célébrer une femme sensuelle, indépendante, mais aussi lucide :  elle sera Juliette qui ne se laisse pas imposer un futur mari, puis Marguerite, ensorcelée par quelques bijoux ; dans le personnage d’Hanna, son chant faussement bucolique dévoilera des rêves fantasmagoriques ; dans celui d’Adina, elle osera déclarer sa flamme à son prétendant, puis en Elvira, elle se lamentera de la perte supposée de l’être cher. Nous entendrons aussi Iolanta exprimant sa mélancolie la prédisposant à tomber amoureuse, Serpetta donnant une leçon de séduction à ses consœurs, « Elle » faisant l’apologie du libertinage, Giuditta offrant ses lèvres à son bien-aimé, et l’extase finale de Marie avant son envol pour le Paradis.

 Sûrement le Paradis de l’opéra !

 

PROGRAMME 

- Air de la Folie « Formons les plus brillants concerts... Aux langueurs d’Apollon », Platée - Rameau

- Valse de Juliette « Je veux vivre », Roméo et Juliette - Gounod
- Air de Musetta « Quando m’en vo », La Bohème - Puccini

- Air des Bijoux « Que vois-je là ?... Ah ! Je ris », Faust - Gounod
- Vilja-lied de Hanna, die Lustige Witwe - Lehàr

- Air d’Adina « Prendi per me sei libero », Elisir d’amore - Donizetti

- Air d’Elvira « Qui la voce sua soave... Vien diletto », i puritani – Bellini

- Extase de la Vierge, la Vierge - Massenet
- Arioso de Iolanta, Iolanta - Tchaikovski
- Air de Serpetta « Da una parte mi spiace... Chi vuol godere il mondo », La finta giardiniera - Mozart

- « J’ai deux amants », l’amour masqué - Messager
- Air de Giuditta « Meine lippen sie küssen so heiss », Giuditta - Lehàr

 

Hélène Carpentier :

Hélène Carpentier est à 22 ans seulement une des artistes lyriques les plus prometteuses de sa génération. Elle se voit décerner en février 2018 le 1er Prix et le Prix de la meilleure interprétation du répertoire français lors du grand concours " Voix Nouvelles 2018" organisé par le Centre Français de Promotion Lyrique, évènement qui avait auparavant révélé des artistes de renommée internationale, comme Natalie Dessay, Stéphane Degout ou encore   Karine Deshayes.

La  jeune soprano Hélène Carpentier  avait déjà été lauréate de plusieurs concours de chant en 2017: 1er Prix "Femme Opéra", 2ème Prix "Mélodie Française",  Prix Jeune Espoir, Prix du Public et Prix Spécial du Jury du 29ème Concours International de Marmande,   Grand Prix et Prix de la meilleure interprète du répertoire italien du 3ème Concours Opéra Raymond Duaut Jeunes Espoirs d’Avignon, ainsi que le prix Jeune Espoir du 2ème Concours International de Chant Robert Massard de Bordeaux. Pianiste et ûtiste de formation, elle découvre le chant à Amiens, sa ville natale où elle rencontre Marie-Dominique Loyer, avec qui elle apprend la technique respiratoire, vocale, l'approche des diérents répertoires et qui la prépare aux concours. Admise en 2015 au choeur d'adultes de la Maîtrise Notre-Dame de Paris (direction Henri Chalet), elle se présente l’année suivante au concours d'entrée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), où elle est brillamment admise ; elle y intègre la classe de Marcel Boone.

Durant ses études au CNSMDP elle participe à différentes productions sous la direction de chef.fe.s tels que de Laurence Equilbey, Paul Agnew, David Reiland, Lionel Sow, Yann Molénat et Bruno Cocset, donnant en tant que soliste des cantates de Bach à l’église évangélique allemande de Paris, chantant les rôles d’Hanna ( L a V e u v e J o y e u s e de Léhar) à l’Espace Maurice Fleuret du CNSMD et de Gabriel ( La Création de Haydn) à la Cathédrale Notre-Dame de Paris, ou encore participant à la création du L a u d e s C r e a t u r a r u m d'Arthur Oldham, à la Philharmonie de Paris. Elle a par ailleurs été invitée par l’Opéra de Rennes dans le cadre d’un « Révisez vos classiques ! » consacré à Roméo et Juliette de Gounod, et s’est produite au festival de Noël du Bolchoï de Minsk, en Russie.

 

Marido Loyer

 

Pianiste, elle a été élève tout d'abord au Conservatoire d'Amiens ou elle a obtenu ses Prix de Piano, Musique de Chambre et Solfège. Elle se spécialise ensuite en Accompagnement dans la classe d'Isabelle Aboulker ou elle obtient également son prix.

Elle travaille ensuite le piano avec Pierre Barbizet.

Elle est titulaire du DE de Piano depuis 1996.

Elle enseigne le Déchiffrage-piano et le piano au Conservatoire à Rayonnement Régional d'Amiens depuis Janvier 1994.

 

 

Chanteuse, elle se produit régulièrement en récital avec piano et également en concert soliste de musique sacrée avec orchestre (église de la Madeleine et de Saint-Germain-des-Prés à Paris, cathédrales de Beauvais et de Saint Malo).

Depuis 2005 elle est Madame Graines d'Epice dans le spectacle « Cabaret Moderne » au côté de Jocelyn Loyer. Cette pièce dont ils ont assurés eux-mêmes la mise en scène conçue autour de la Chanson Française et de la Mélodie raconte l'histoire d'un couple pas banal dans un décor aux couleurs des films de Tati . Ce spectacle a été joué dans plusieurs salles et festivals dans toute la France (festival « Jazz à Montonvillers », le Safran à Amiens , le thêatre du jeu de Paume à Albert , festival de Saintes…).

Elle enseigne également à de nombreux élèves qu’elle conseille et accompagne pendant leur cursus dans de prestigieuses écoles supérieures mais également dans la préparation des concours et la gestion de leur carrière.

Site Web : jocelynetmarido.com

Pour réserver : Annick Chapelain-Zonta

04 90 72 68 53 - musicalesluberon@wanadoo.fr

© 2018 Les Musicales du Luberon. Site créé par IMAJOR

  • Les Musicales du Luberon
  • Les Musicales du Luberon