PROGRAMME

Maurice Ravel – Sonate pour piano et violon (Maria et Nathalia Milstein)

Antonín Dvořák – Trio pour piano et cordes n° 4 (Trio Busch)

Johannes Brahms  – Quintette pour piano et cordes (Trio Busch, Maria Milstein et Daniel Palmizio)

 

« Toujours garder à l’esprit l’idée que la sensibilité et l’émotion constituent le contenu véritable d’une œuvre d’art. » Cette profession de foi, Maurice Ravel l’appliqua pour cette sonate qu’il tarda à terminer et l’agrémenta d’un blues inspiré par ses nuits américaines en compagnie de Gershwin. La partition du violon est particulièrement virtuose : beau cadeau à sa dédicataire, son amie violoniste Hélène Jourdan-Morhange que Maria Milstein sait réincarner avec brio. 

Le trio de Dvořák, dit « Dumky », exprime le « blues » du maître au moment où il allait quitter sa terre natale pour New-York. Cette œuvre est formée de six mouvements courts dans lesquels les complaintes bohémiennes font place à des élans débridés : un peu comme dans un « Blues » que Mathieu Van Bellen, Ori Epstein et Omri Epstein jouent remarquablement dans leur CD consacré à Dvořák, enregistré en 2018.

Clara Schumann fut très impliquée dans la longue genèse du quintette pour piano de Brahms. Elle l’incita à lui donner sa forme définitive. « On n’avait rien entendu de tel depuis 1828 » écrit le chef d’orchestre et ami de Brahms, Hermann Levi. L’œuvre se décompose en mouvements étourdissants et mélancoliques ; des passages syncopés ou mélodieux dont les thèmes, issus quelquefois d’airs populaires, sont réexposés plusieurs fois, comme dans une improvisation. Voilà qui rappelle un standard de Jazz et renvoie à l’esprit du blues, le blues romantique dont nos musiciens invités ont parfaitement compris la puissance émotionnelle.

Tarif normal 30 € / Tarif adhérent 25 € / Tarif enfant (- 18 ans) 5 €

© 2018 Les Musicales du Luberon. Site créé par IMAJOR

  • Les Musicales du Luberon
  • Les Musicales du Luberon