Le testament de Beethoven

 

Fanny Azzuro revient dans le Luberon déployer pour nous les multiples facettes de son talent. Elle a fait une découverte majeure : Beethoven a confié à Ravel et Rachmaninov son héritage, tel qu’il se lit entre les lignes de ses dernières sonates — la 109 notamment. Révolutionnaire, médiateur entre le ciel et la terre, l’auteur de la Symphonie n° 9 place l’humain au centre de sa musique. N’est-ce pas ce qu’exprime Ravel dans ses Miroirs, dédiés à ses amis, où il retrouve une sensibilité harmonique digne de son aïeul ? Rachmaninov le post-romantique, lui, a tout compris du maître quand, dans ses Préludes, il passe du drame à la félicité ou du récit onirique à la brutalité du propos.

Merci au conservatoire d’Apt de nous permettre d’être les témoins de cette saisissante transmission successorale.

 

Programme

Beethoven – Sonate n° 30, op. 109

Ravel – Miroirs

I. Noctuelles

II. Oiseaux tristes

III. Une barque sur l’océan

IV. Alborada del gracioso (Aubade du bouffon)

V. La Vallée des cloches

 

Rachmaninov– Préludes n° 1, 2 et 13, op. 32

Chapelle du Conservatoire  - Avenue Philippe de Girard - Apt

© 2018 Les Musicales du Luberon. Site créé par IMAJOR

  • Les Musicales du Luberon
  • Les Musicales du Luberon