Ces deux monuments de la musique sacrée vont faire découvrir le potentiel du jeune sopraniste, Théo Imart, dont la technique remarquable et le timbre voluptueux délivrent une émotion intense. Théo sera bientôt l’égal des grandes voix dans sa tessiture (Jarousski, Cencic..). Samuel Coquard, depuis longtemps son mentor, nous offre le privilège d’entendre cette étoile montante, accompagné par des musiciens qui excellent dans ce répertoire exigeant.

THÉO IMART, SOPRANISTE

Après 11 ans passés à la Maîtrise des Bouches-du-Rhône, Théo rejoint l’École Normale de Musique, mais reste suivi par Samuel Coquard. Ses qualités vocales lui permettent d’aborder les rôles d’alto comme ceux de soprano. Son timbre coloré, souple et sa tessiture ample lui donne accès à l’univers des Cantates de Bach (lors du Festival d’Aix en 2017) et au répertoire baroque.

SAMUEL COQUARD ET

LA MAÎTRISE DES BOUCHES-DU-RHÔNE

En 2002, Samuel Coquard est nommé Directeur musical et artistique de la Maîtrise des Bouches-du-Rhône. Il crée le chœur de chambre Asmara. A la tête de ces deux ensembles, il collabore avec les grandes scènes nationales (Opéras de Marseille et d’Avignon) et les festivals les plus prestigieux (Chorégies d’Orange, Festivals de la Chaise-Dieu, de Conques, de Vendée et d’Aix).

UNISONI

Du nom d’une académie vénitienne du 17e siècle, cette formation est constituée autour de la violoncelliste, Valérie Dulac, et de la claveciniste, Anne-Catherine Vinay, pour interpréter le répertoire de chambre instrumental et vocal européen, sur instruments historiques. Parmi ses nombreux engagements, Unisoni a participé aux Festivals de la Chaise Dieu et d’Ambronay.

Les artistes participeront à l'animation musicales de la messe de Pentecôte de Bonnieux à 10h00

© 2018 Les Musicales du Luberon. Site créé par IMAJOR

  • Les Musicales du Luberon
  • Les Musicales du Luberon